Un grand capteur presque accessible

Prise en mains du Nikon D600 par les testeur du magazine What Digital. En anglais.

Voir également les premières images de test du webzine Dpreview.
Une sensibilité de 3200 iso semble encore très utilisable, 6400 est réellement la limite en basse lumière.
Commercialisé le 18 septembre prochain pour 2100€, le Nikon D600 a quelques limites à prendre en considération (pour ne pas faire de l’ombre à son grand-frère le D800 ?) :
-Vitesse à 1/4000e (contre 1/8000 pour le D800)
-Bracketing limité à 3 vues (mais avec 3 diaphs d’intervalle maximal désormais)
– En Live View vidéo, on ne peut changer l’ouverture, il faut désactiver le Live View
– Vitesse synchro Flash limitée à 1/200e au lieu de 1/250e.
Selon David Hobby, cela peut faire une différence gênante pour les Strobistes (adeptes de l’éclairage avec les Flashs Cobras). Lire son avis en anglais.
En attendant la réponse de Canon avec son 6D (lire)
Il faut aussi louer la volonté des constructeurs de concevoir enfin des boîtiers plus légers : le D600 pèse 760 g et le Sony a99 755g.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Désolé, cette action n'est pas possible