Symphonie métropolitaine moscovite

Si on se fie à la vision qu’en produit Sasha Aleksandrov, s’aventurer dans le métro moscovite, c’est un peu comme accepter de se laisser submerger par un fleuve en pleine crue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Désolé, cette action n'est pas possible