Se bricoler un "Kino-Flo" à petit prix

Très prisé des portraitistes comme Peter Hurley, mais aussi des dentistes (!), l’éclairage à lumière froide Kino-Flo coûte un bras. Voici comment l’imiter avec des néons bas de gamme. Le problème est qu’habituellement, on déconseille cette solution parce que le scintillement des néons trouble la mesure de la lumière des boîtiers. La solution est cependant très simple, il suffit de photographier à vitesse relativement lente : 1/125s ou moins.

Voici la première partie de ce sujet où le photographe Joe Edelman montre effectivement comment le bricolage est réalisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Désolé, cette action n'est pas possible