Que reste-t-il quand le photographe ferme les yeux ?

En cinq mini-épisodes, le photographe belge Jean-François Spricigo explique sa démarche artistique et son refus d’une certaine perfection des images.

Visiter aussi le site de l’artiste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Désolé, cette action n'est pas possible