Plus fort et moins cher que la 3D

En analysant les fréquences du mouvement de différents objets et végétaux, des chercheurs du MIT sont en mesure de créer des vidéos dynamiques et interactives d’un nouveau genre. Parfait pour les effets spéciaux à moindre coût que l’imagerie de synthèse 3D.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Désolé, cette action n'est pas possible