L'immortalité photographique n'est pas une fiction

XXIe siècle, un jeune homme redécouvre un laboratoire photographique oublié par ses ancêtres. 1854, une jeune femme un peu rêveuse souhaite se faire tirer le portrait, un portrait un peu particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Désolé, cette action n'est pas possible