Le choc Jonathan Torgovnik

Aux Rencontres d’Arles, c’est l’expo photo où le public s’attarde, en silence, sous le choc. Le travail de Jonathan Torgovnik, un photographe israélien vivant en Afrique du Sud, est de ceux qui marquent : une série de portraits de mères avec leurs enfants, tous du même age, tous issus de viols subis pendant le génocide du Rwanda en 1994.

Le site du photographe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Désolé, cette action n'est pas possible