La non-retouche devient un argument commercial

Cette année, le calendrier Pirelli a fait de l’absence de post-traitement avec Photoshop un argument marketing. L’année prochaine, ce serait pas mal d’interdire le maquillage, les lumières artificielles, et si le photographe se faisait attacher les deux mains dans le dos… Voir la vidéo du tournage en version longue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Désolé, cette action n'est pas possible