Hommage à Tarantino à Cannes avec un cadreur bien barré

Après des plans assez larges à distance convenable, le cadreur est soudain pris d’un épisode de plans très très rapprochés qui mettent mal à l’aise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Désolé, cette action n'est pas possible