Émile Zola photographe du quotidien

Il commence la photographie à la cinquantaine et ses sujets ne sont pas exactement ceux auxquels on pourrait s’attendre de l’autre de « J’accuse ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Désolé, cette action n'est pas possible