De la difficulté de tenir le soleil entre ses mains tel Atlas

Quand un projet photographique grandiose se révèle une grosse galère pour au final, un cliché réellement sujet à débat… Mais quel tographe n’a pas déjà connu ce genre d’expérience ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Désolé, cette action n'est pas possible