Comme une envie irrépressible

Tordante satire des Nikonolâtres versus Canonolâtres ou comment on peut être aveuglé bêtement par les mirages de la technologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Désolé, cette action n'est pas possible