Arrêter les singeries !

David Bergman croque avec malice quelques vilaines manies des photographes de l’ère numérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Désolé, cette action n'est pas possible